Archives de
Catégorie : Actualités

Faire un crédit sans apport

Faire un crédit sans apport

Lors de l’établissement d’une demande de crédit, la question de l’apport personnel demeure toujours. Et pour cause, ceux qui n’en ont pas les moyens restent perplexe par rapport au fait si leur demande ne sera pas validée par les banques. Et pourtant, la réponse reste unique : un apport personnel reste bel et bien facultatif. Il est donc tout à fait possible de négocier un crédit sans apport. Mais comment faire ?

Comment constituer un apport personnel ?

Aucune règle ne vous dit que pour trouver un apport personnel de l’ordre de 10 à 15 % de la somme requise pour votre projet, vous devez taper dans votre épargne ou votre assurance vie. Il se peut que vous ayez des biens qui peuvent être vendus. Peut-être même que quelques personnes de votre entourage pourraient vous avancer la somme.

En tous les cas, si vous n’avez réellement aucun moyen pour mettre un apport personnel dans votre demande, il est possible de s’en passer.

Compenser l’absence de l’apport dans son profil emprunteur

Certes les banques prennent plus au sérieux les demandes de prêt qui disposent d’un apport en appui. Mais, ce n’est pas la seule base de l’acceptation ou du refus d’une candidature. Si vous ne disposez pas d’un apport, il vous suffit de compenser cette absence dans votre profil emprunteur par des garanties solvables et pérennes du parfait remboursement de la dette. Ce peut être grâce à une caution ou à une hypothèque. Il est aussi possible de signer un contrat d’assurance crédit pour démontrer votre fiabilité.

Si vous ajoutez à cela une situation financière stable, et des revenus conséquents, il n’y a aucune raison pour que votre demande de crédit passe inaperçue auprès de la banque, avec ou sans apport.

Portrait de l’emprunteur

Portrait de l’emprunteur

En général, les banques sont des organismes enclins à accorder leur aide pour les particuliers ayant un projet professionnel ou personnel et qui ont besoin de financement pour ce faire. Mais force est de constater que ce n’est pas tous les demandeurs de crédit auprès des banques qui en reçoivent, il y a une sélection. Si vous voulez donc augmenter vos chances d’avoir un crédit, voici le portrait des emprunteurs chouchou des organismes de prêt.

Le critère principal chez les banques : l’âge

L’âge est un point important pour les banques. Pour elles, il est la marque de la maturité, que ce soit de l’emprunteur ou du projet concerné par le prêt, mais aussi le gage du parfait remboursement de la dette.

En effet, si vous êtres trop jeunes, vous pourriez être sujet à des accidents financiers comme la perte d’un emploi. Et si vous êtes trop vieux, les risques de maladies, voire de décès est trop important pour les rassurez.

En règle générale, les banques préfèrent les quadragénaires, à savoir, plus de 30 ans et moins de 50 ans. Ils présentent moins de risques et plus de stabilité.

La situation financière de l’emprunteur

Après l’âge, la situation financière est également un point important qui joue un rôle majeur pour bonifier ou non votre portrait emprunteur. C’est en effet l’une des bases de l’obtention d’un taux moindre en matière de crédit à la consommation. Plus vous avez un revenu élevé, plus les banques vous feront des faveurs.

En outre, qui dit bonne situation financière entend disponibilité d’un apport personnel. C’est une chance pour les emprunteurs de diminuer le capital à emprunter et donc le cout du crédit, mais c’est aussi une garantie de plus du parfait remboursement de la dette pour les banques. De quoi les inciter à accorder un prêt rapidement.

Renégocier son crédit immobilier

Renégocier son crédit immobilier

Vous entendez parler de la baisse des taux des crédits immobiliers et cela vous tracasse de plus en plus ? En effet, vous êtes propriétaire depuis déjà quelques années et vous souhaitez, vous aussi, profiter de cette chute de taux ? Pas de panique, il existe un moyen pour ce faire. Il s’agit d’une renégociation de votre crédit immobilier.

Prenez rendez-vous avec votre banquier

La renégociation de crédit immobilier se fait auprès de votre banque elle-même. Il ne s’agit pas d’un rachat de crédit détrompez-vous. C’est une toute autre procédure. La démarche est d’ailleurs plus facile et plus avantageuse qu’un rachat de crédit dans la mesure où vous n’aurez pas à refaire la comparaison des offres pour y accéder.

En tous les cas, renégocier un crédit immobilier consiste à revoir le cout de votre contrat en fonction de la nouvelle situation en vigueur. Ce peut être la baisse du marché, ou encore un changement de situation personnelle et professionnelle.

Les points à noter pour optimiser ses chances

Afin de faciliter la renégociation de son crédit immobilier, agissez dès la signature de votre premier contrat. Privilégiez notamment la diminution de la durée du contrat. En quelques mots, les étapes se passent comme suit. Après une étude de votre cas, votre banquier vous propose trois alternatives pour un nouveau style de recouvrement de votre dette. À vous de voir laquelle d’entre ces options proposées correspond le mieux à vos besoins et attentes.

Il est pourtant préférable d’opter pour la solution qui préconise une baisse de la durée du contrat. Sur le long terme, c’est plus avantageux en matière de coût. Bien sûr, il est possible de négocier un contrat revu en taux et en délai. Tout dépend de votre force de persuasion.